L’ARS Lorraine a réalisé la moitié de ses 222 objectifs opérationnels à mi-parcours de son PRS

Publié le 17/08/15 – 11h16 – HOSPIMEDIA

À mi-parcours de son projet régional de santé (PRS), l’ARS Lorraine dresse un bilan positif dans son rapport d’activité 2014. Environ la moitié des 222 objectifs opérationnels ont en effet été réalisés. Et 80% des 698 mesures avancent selon le calendrier prévisionnel. Le directeur général de l’agence, Claude d’Harcourt, dans son éditorial, se réjouit des efforts engagés et qui payent désormais. Il écrit : « Les déficits des établissements publics de santé (hors CHRU) ont diminué de moitié en trois ans, des actions de coopération inenvisageables il y a à peine quelques mois se déploient à présent, les tentations bureaucratiques s’effacent au bénéfice d’une approche stratégique des dossiers et d’un pilotage en adéquation tandis que le lien avec l’Assurance maladie devient fécond.« 

État d’avancement des quatre priorités lorraines du plan stratégique :

  • agir sur les principales causes de mortalité notamment prématurée : 55% ;
  • réduire les inégalités d’accès à la santé en lien avec les partenaires de l’ARS : 52% ;
  • maintenir et développer l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap : 37% ;
  • promouvoir une organisation régionale de santé de qualité et efficiente et promouvoir la juste prestation et le bon soin au bon moment : 50%.

Les recettes liées à l’activité hospitalière en MCO ont représenté pour 2014 en Lorraine 1,47 milliard d’euros. L’enveloppe globale d’autorisation de dépenses déléguée par l’ARS correspond à 988,75 millions d’euros (M€). L’agence dispose, dans ce cadre, de 46,22 M€ de marges de manœuvre, répartis en aides conjoncturelles : 31,23 M€ pour les aides à l’investissement, 11,19 M€ pour les aides au retour à l’équilibre financier et 3,8 M€ pour les aides à l’emprunt. Le fonds d’intervention régional atteint, quant à lui, 136,9 M€, en hausse de 3% entre 2013 et 2014.

En 2014, l’ARS met en exergue certaines actions : la création d’une unité neurovasculaire bi-site dans le territoire de la Meuse entre les CH de Bar-le-Duc et le CH de Verdun-Saint-Mihiel, coordonnée par une fédération médicale interhospitalière fondée avec le CHRU de Nancy ; la reconfiguration de la psychiatrie en Moselle avec la mise en place prochaine d’un projet médical commun aux trois établissements de psychiatrie de Jury, Lorquin et Sarreguemines ou encore l’ouverture d’une unité SSR pour les patients en état végétatif chronique au centre Jacques-Parisot à Bainville-sur-Madon (Meurthe-et-Moselle).

Budget et effectif de l’ARS

L’ARS dispose d’un budget de fonctionnement interne (hors investissement) de 28,52 M€, dont 24,02 M€ pour les dépenses de personnel. L’agence emploie en effet au 31 décembre 2014 quelque 312,77 équivalents temps plein représentant 325 agents, 2 emplois d’avenir et 11 agents mis à disposition par d’autres services et établissements. En octobre 2014, elle a procédé à son déménagement à Nancy pour rassembler ses équipes au sein d’un bâtiment.

No Comments

Post a Comment